Informations utiles avant d’entreprendre le ravalement de sa façade  

Informations utiles avant d’entreprendre le ravalement de sa façade

Avant de vous lancer dans le ravalement de votre façade il importe de souligner que cela peut nécessiter des autorités une autorisation de travaux. Chaque municipalité édicte effet ses propres règles d’urbanisme. Cela signifie que toutes les couleurs ne seront pas autorisées en toutes circonstances.   Par conséquent, un changement radical de l’apparence de votre façade impliquera une déclaration préalable de travaux  !

Comment repeindre une façade ?

L’application d’une peinture de façade n’est pas en-soi une tâche insurmontable. Toutefois pour obtenir un résultat satisfaisant et durable, il importe de respecter certaines règles d’utilisation, certaines bonnes pratiques.

1. Préparer les travaux :

Un ravalement d’une façade est le plus souvent un travail salissant. Il importe en conséquence de protéger correctement l’environnement en appliquant une bâche sur le sol, sinon un drap. Il faudra également enlever minutieusement les volets. Nous vous conseillons ensuite de poser un ruban de masquage sur les encadrements de portes et de fenêtres afin de les protéger. Procédez ensuite à la vérification de l’état de vos gouttières. En effet, des gouttières défectueuses ne manqueront pas de dégrader rapidement les travaux de peinture que vous avez entrepris.
En dernier lieu on veillera à s’équiper d’une tenue adéquate et de qualité avant d’entamer les travaux ( bottes, gants, tunique de peinture, bleu de travail)…

2. Bien préparer le support :

On ne peut envisager de repeindre ou de procéder à un ravalement de façade si cette dernière est largement abîmée ou dans un état dégradé. En d’autres termes, cela signifie qu’une pose de peinture n’est envisageable que sur un mur sain. Si la couche antérieure de peinture s’écaille, on la supprimera avantageusement avec l’aide d’un grattoir ou d’une brosse.
Dans l’hypothèse de la présence de champignons ou de mousse sur le mur, il sera indispensable d’appliquer méthodiquement un fongicide que vous laisserez poser un certain temps. Il conviendra ensuite de procéder à un rinçage à l’eau claire.
Dans l’hypothèse de fissures ou d’imperfections sur le mur, il sera utile de procéder à une réfection par le biais d’un enduit ou d’un ciment à prise rapide. Si c’est le cas, il faudra encore nettoyer ou dépoussiérer le mur avant d’entamer le travail de peinture.

3. Ne pas négliger la sous-couche :

On ne peut pas envisager de poser une peinture sur un mur humide. Il est donc important de veiller à ce que votre mur soit parfaitement sec. Cela signifie qu’on aura toujours intérêt à attendre une semaine (plus ou moins) après le rinçage du mur avant d’entamer le travail de peinture. Ainsi les eaux de lavage seront totalement évaporées. On pourra de ce fait appliquer la sous-couche qui vise à faciliter l’adhérence de la peinture définitive. Cela peut également être un fixateur de fond. On couvre alors toute la surface du mur et cela peut se faire avec un pistolet à peinture ou un rouleau.

4. Appliquer la peinture sur la façade :

Après un séchage parfait de la sous-couche on entreprend enfin de repeindre la façade. Ici aussi on peut utiliser des rouleaux de peinture ou un pistolet à peinture. En général, une peinture de façade intégrera 2 couches. Le temps de séchage entre ces 2 couches est généralement de 48 heures.     Pour obtenir un résultat parfaitement uniforme, il sera utile de peindre le mur en une seule fois et de croiser les passes verticales et horizontales.